Contact Us

Use the form on the right to contact us.

You can edit the text in this area, and change where the contact form on the right submits to, by entering edit mode using the modes on the bottom right. 

           

123 Street Avenue, City Town, 99999

(123) 555-6789

email@address.com

 

You can set your address, phone number, email and site description in the settings tab.
Link to read me page with more information.

À COI JOUER

CHANTIER À COI JOUER - DE 6 À 10 ANS

LES MERCREDIS DE 14H À 16H AU TJP GRANDE SCÈNE
TARIF 198 € / SAISON
Ce tarif comprend un abonnement à trois spectacles ainsi que l’inscription au chantier pour la saison.

PARCOURS DE SPECTACLES :

1ER SEMESTRE

TRAIT D’UNION


ARTISTES INTERVENANTES : Myriam Colin, plasticienne, accompagnée de Pauline Leurent, comédienne.
 

Découvrir une sélection d'objets tactiles prenant sens et forme par la manipulation. Toucher et expérimenter différentes matières (laine, végétaux, plastiques, terre) par les mains, les pieds, pour comparer et décrire des textures. Observer ce qui se passe dans son corps, sur sa peau, sous ses pieds, afin d'exprimer ses propres sensations en fonction des gestes et ainsi faire naître des associations d'images. Laisser un dialogue s'installer entre la matière et le corps. La matière comme trait d'union entre deux personnes. Un travail d'écriture accompagnera l'expérimentation de matières pour aboutir à la création d'une forme-objet tactile (carapace, bouée...) et inventer comment l'habiter, l'animer par le mouvement, le geste.

2èME SEMESTRE

RÉVÉLATIONS


ARTISTES INTERVENANTES : DELPHINE GRATINOIS, PLASTICIENNE, ACCOMPAGNÉE D’ABDOULAYE KONATÉ, DANSEUR ET CHORÉGRAPHE

La technique du photogramme, une image photographique obtenue sans appareil, sera notre point de départ. Elle nous permettra d’être dans une surprise permanente. Les surréalistes l’appréciaient pour le hasard qu’elle contient. Nous fabriquerons des visuels qui se manipulent et se retournent en tous sens pour explorer notre rapport à l’image. Petit à petit, nous basculerons dans un scénario où le protagoniste refuse de faire fonctionner les images comme convenu pour multiplier les interprétations. À force de les manipuler, d’y percevoir autre chose, la distance entre l’homme et l’image se brouille. Lorsqu’il en porte une gigantesque à bout de bras, celle-ci se charge de lui en lui volant l’empreinte de sa silhouette. D’autres matériaux (bois, textile…) permettront de concevoir des images-objets. Le danseur Abdoulaye Konaté interviendra pour l’écriture scénique d’une exposition en mouvement dans laquelle nos images seront les principaux protagonistes.