Contact Us

Use the form on the right to contact us.

You can edit the text in this area, and change where the contact form on the right submits to, by entering edit mode using the modes on the bottom right. 

           

123 Street Avenue, City Town, 99999

(123) 555-6789

email@address.com

 

You can set your address, phone number, email and site description in the settings tab.
Link to read me page with more information.

DANS COI J'ME JETTE

LES MERCREDIS DE 15H À 17H AU TJP PETITE SCÈNE / DE 11 À 14 ANS
TARIF 198 / SAISON
Ce tarif comprend un abonnement à trois spectacles ainsi que l’inscription au chantier pour la saison.

> PARCOURS DE SPECTACLES
JE N’AI PAS PEUR / DIM 06 NOVEMBRE À 17H
TRIA FATA / VEN 09 DÉCEMBRE À 20H30
LE MOUVEMENT DE L’AIR / SAM 08 AVRIL À 20H30

1er SEMESTRE

ARTISTES INTERVENANTES :
Pauline Leurent accompagnée de Christine Kolmer (plasticienne et marionnettiste) et Anne-Sophie Diet (comédienne)

«Dada est le fond de tout art.» Hans Arp. Jouer avec le langage, avec les mots (avec des poèmes de Tristan Tzara, de Hans Arp, mais aussi des inventions en utilisant des jeux tels que des cadavres exquis, des jeux d’improvisations). Jouer avec la voix, le(s) corp(s), et aussi des supports plus plastiques comme des images, des collages. S’offrir un terrain de jeu d’inspiration Dada pour s’autoriser l’expérimentation, la spontanéité et la liberté d’expression en utilisant tous les supports ou matériaux possibles et oser l’inattendu, l’illogique mais aussi le sensible et l’indéfini pour provoquer et se surprendre.

Pauline Leurent est comédienne. 

2ème SEMESTRE

ARTISTES INTERVENANTES :
Pauline Squelbut accompagnée de Marine Angé (créatrice sonore) et Alexia Bretaudeau (peintre et danseuse)

Qu’est-ce que «voir»? Des sensations perçues lorsqu’on a les yeux écarquillés, lorsqu’on a les paupières mi-closes, ou lorsque des images mentales apparaissent: de quelle manière cet organe façonne notre perception du monde extérieur ? Avec la curiosité du découvreur et au gré de nos expériences, nous allons interroger cet endroit qui est la porte d’entrée de la lumière.

De la science aux arts, nous partirons à la rencontre de photons dansants pour essayer de capter les images invisibles à l’œil, et imaginer des dispositifs qui interrogent le regardeur et le regardé. À travers la scénographie, la danse et le son nous inventerons un langage artistique pour trouver comment rendre compte de ces expérimentations sans œillères.

Pauline Squelbut est scénographe et plasticienne.