Contact Us

Use the form on the right to contact us.

You can edit the text in this area, and change where the contact form on the right submits to, by entering edit mode using the modes on the bottom right. 

           

123 Street Avenue, City Town, 99999

(123) 555-6789

email@address.com

 

You can set your address, phone number, email and site description in the settings tab.
Link to read me page with more information.

LE CDN

 

TJP CENTRE DRAMATIQUE NATIONAL
D'ALSACE STRASBOURG

Le projet du TJP-Centre Dramatique National d’Alsace Strasbourg cherche à déployer et à rendre tangible la richesse de la création contemporaine, notamment en lien avec les arts de la marionnette. Ses trois grandes missions (Production, Diffusion et Recherche & Développement) définissent de multiples territoires d’expérimentation d’où émergent et se croisent les pratiques artistiques aussi bien professionnelles qu’amateurs. Les arts de la marionnette contemporaine questionnent les écritures d’aujourd’hui et proposent de nouvelles modalités de représentation, déploient une richesse infinie de formes qui, tout en s’appuyant sur des histoires et des techniques souvent ancestrales, s’actualisent, se renouvellent et nous surprennent.

Le projet du TJP - CDN d‘Alsace Strasbourg vise à reconsidérer les pratiques artistiques engageant l’objet par jeux d’éclairages mutuels avec celles du corps et du mouvement, des arts visuels et de l’image. Il s’agit d’élaborer des articulations inattendues, de proposer des variations à nos façons de percevoir, à partir de cette triangulaire Corps-Objet-Image.

 

L'ART ET LA MATIÈRE

L'art nous engage dans la sensation du monde.

Il modifie le champ de nos perceptions et nous souffle des pensées lumineuses. Sa force est aussi d’investir l’espace symbolique par le langage, par le mouvement, par les images et de rendre compte de la richesse et de la complexité de ce que nous vivons. Une complexité qui bien souvent nous dépasse.

Au TJP, les œuvres s’écrivent en connivence avec la matière. Ainsi restent-elles ouvertes. Elles ne nous disent jamais tout, ne visent pas à résoudre mais à laisser cheminer le sens grâce à l’expérience sensible. Ces œuvres sont là, entières, faisant simplement état de leur matérialité pour faire dialoguer les puissances animées.

A l’instar de Pierre Meunier et Marguerite Bordat, les artistes de la plateforme Corps-Objet-Image[1] cherchent par leur relation à la matière à mieux cerner l’humain – contribuant à le décentrer, à ouvrir la représentation qu’il se fait de lui-même, le mettant parfois en lien avec ce qui n’est pas humain, l’animal ou la machine.

Les lois physiques de l’univers, comme celles physiologiques du vivant définissent le lieu fragile de l’existence qui, dans ces spectacles, devient tangible et universel.  De là naît une pulsation qui vient mesurer le pouls du monde.

La dimension politique surgit alors, ouvertement.

Nous retrouverons les grandes figures qui font avancer les arts de la marionnette contemporaine comme Uta Gebert, Amit Drori, Bérangère Vantusso, Yngvild Aspeli et celles qui viennent les nourrir en creux à l’image de Philippe Quesne, Yoann Bourgeois ou Camille Boitel.

L’édition 2018 des Giboulées – Biennale internationale Corps-Objet-Image sera l’occasion de suivre intensément l’actualité artistique. Pour le public, d’oser la rencontre avec des formes et formats inattendus. Pour le CDN, d’affirmer son inscription tant à l’échelle de l’Eurométropole qu’au cœur des réseaux nationaux et internationaux.

Parce-qu’il est le seul Centre Dramatique National dirigé par un marionnettiste, le TJP occupe une place unique. C’est un lieu de production qui permet d’accompagner les artistes sur le chemin de la création et de stimuler le paysage des arts de la marionnette par des temps de résidence, de recherche, de confrontation et d’expérimentation.

Avec beaucoup d’énergie et d’élan renouvelé, l’équipe du TJP est heureuse de partager cette grande diversité de propositions artistiques. Pendant que les Chantiers de pratiques continuent d’être autant d’opportunités de se rapprocher des artistes et de leur fabrique.

A l’heure de l’anniversaire des 70 ans de la décentralisation, le projet du TJP confirme avec force et engagement ce qui a toujours fait sa signature : un lieu résolument transdisciplinaire et transgénérationnel.  Un lieu d’expériences sensibles, de découvertes et de surprises, un lieu où la mise en récit du monde nous montre que Tous les Jeux sont Possibles.

Renaud Herbin

 

[1] www.corps-objet-image.com