Contact Us

Use the form on the right to contact us.

You can edit the text in this area, and change where the contact form on the right submits to, by entering edit mode using the modes on the bottom right. 

         

123 Street Avenue, City Town, 99999

(123) 555-6789

email@address.com

 

You can set your address, phone number, email and site description in the settings tab.
Link to read me page with more information.

LA VIE DEVANT SOI - Théâtre, Marionnette

Peut-on vivre sans amour ? Cette question ouvre La Vie devant soi, roman publié par Romain Gary. Momo raconte sa jeunesse dans un immeuble populaire à Paris, avec un langage poétique et décalé. Il vit chez Madame Rosa, vieille femme juive et ex-prostituée qui s’occupe des enfants livrés à eux-mêmes. Une histoire d’amour se lie… Théâtre et Marionnette. TJP Strasbourg.

LA VIE DEVANT SOI

SIMON DELATTRE
RODÉO THÉÂTRE
FRANCE

CRÉATION - COPRODUCTION

MER 6 MARS / 20H
JEU 7 MARS / 10H & 19H
VEN 8 MARS / 20H

TJP GRANDE SCÈNE
DÈS 15 ANS / 105’

Peut-on vivre sans amour ? Cette grande question ouvre La Vie devant soi, roman publié sous le pseudonyme d’Émile Ajar par Romain Gary en 1975. Il lui permettra d’obtenir un second prix Goncourt après Les Racines du ciel. Momo raconte le quotidien de sa jeunesse avec son langage poétique et décalé dans un immeuble populaire de Belleville. Il vit chez Madame Rosa, vieille femme juive et ex prostituée qui s’occupe des enfants des filles « parties se défendre en province ».
Une histoire d’amour se lie, celle d’une famille qui se choisit et se dessine en dehors du conformisme du modèle familial. Sur scène, il alterne adresses directes et reconstitutions. Certains personnages sont traités en marionnette comme des souvenirs prenant corps dont Monsieur Hamil, le grand-père spirituel et philosophe du café du coin de la rue. D’autres seront incarnés à l’instar de Nadine la potentielle nouvelle mère de substitution de Momo, si jamais Madame Rosa venait à le « lâcher ». Cette dernière, grande marionnette habitable, se retrouve engoncée dans un appartement exigu. Momo va l’accompagner, chercher à apaiser ses peurs à elle, comme les siennes. L’ensemble se teinte d’un blues folk aux touches d’électro signé Nabila Mekkid, du groupe Nina Blue, qui mèle chants en français et en arabe.
 

Formé au Conservatoire d’Art dramatique de Rennes et à l’École nationale supérieure des Arts de la Marionnette de Charleville-Mézières, Simon Delattre dirige la compagnie Rodéo Théâtre depuis 2013. Il développe un projet artistique axé sur les écritures et la marionnette contemporaines.
Il collabore aussi avec de nombreux artistes tels qu’Olivier Lettelier, Anne Contensou ou Valérie Briffod. Actuellement artiste en résidence au Théâtre Jean Arp de Clamart, il est membre de l’ensemble artistique du Centre Dramatique National de Sartrouville. Il a présenté au TJP Poudre Noire (2016) d’après une commande d’écriture faite à Magali Mougel.

rodeotheatre.fr

Crédits photos Rodéo Théâtre

EN LIEN AVEC LE SPECTACLE

La séance du 7 mars à 19h
sera adaptée en langue des signes française
par Yoann Robert
Réalisation ACCÈS CULTURE

RENCONTRE AVEC LES ARTISTES
A l’issue de la représentation
JEU 7 MARS
séance traduite en langue des signes

Chantier COI D’AUTRE
Simon Delattre
SAM 9 MARS DE 10H A 13H
TJP GRANDE SCENE

Teaser vidéo du spectacle La vie devant soi.

Présentation du spectacle La vie devant soi en langue des signes française (LSF) par Yoann Robert.

Simon Delattre nous parle de sa création La vie devant soi.

Photos Mathieu Edet

Kann man ohne Liebe leben? Diese Frage eröffnet La Vie devant soi, einen Roman von Romain Gary. In einer poetischen, schrägen Sprache erzählt Momo seine Jugend in einem Arbeiterviertel in Paris. Er lebt bei Madame Rosa, einer jüdischen alten Frau, eine ehemalige Prostituierte, die sich um verwahrloste Kinder kümmert. Eine Liebesgeschichte entspinnt sich. Manche Gestalten werden marionettenhaft, wie sich verkörpernde Erinnerungen, die die Mäander unserer Gedächtnisse nachziehen. Ein unterlegter Folk-Blues mischt französische und arabische Gesänge.

Can we live without love? This is the opening question of La Vie devant soi, a novel published by Romain Gary. In a Parisian apartment block, Momo tells his youth with poetic and offbeat language. He lives with Madame Rosa, an old Jewish woman and ex-prostitute who looks after the children who are left to fend for themselves. A love story unfolds. Some characters take on finery as those of puppets, like memories becoming incarnate, allowing us to see the meanders of our memories. The ensemble is tinged with a folk blues that mixes songs in French and Arabic.

 

MISE EN SCENE SIMON DELATTRE / ADAPTATION YANN RICHARD / D'après La Vie devant soi de Romain Gary (Emile Ajar), © Mercure de France, droits théâtre gérés par les Éditions Gallimard / INTERPRETES MAIA LE FOURN, TIGRAN MEKHITARIAN ET NICOLAS GOUSSEFF / MUSIQUE LIVE NABILA MEKKID (NINA BLUE) / SCENOGRAPHIE TIPHAINE MONROTY ASSISTÉE DE MORGANE BULLET / CREATION SON TAL AGAM / CONSTRUCTION DES MARIONNETTES MARION BELOT ET ANAÏS CHAPUIS / CONSTRUCTION DU DECOR, ACCESSOIRISATION MORGANE BULLET ET CLEMENT DELATTRE / PRODUCTION BERENGERE CHARGE / DIFFUSION CLAIRE GIROD