Contact Us

Use the form on the right to contact us.

You can edit the text in this area, and change where the contact form on the right submits to, by entering edit mode using the modes on the bottom right. 

           

123 Street Avenue, City Town, 99999

(123) 555-6789

email@address.com

 

You can set your address, phone number, email and site description in the settings tab.
Link to read me page with more information.

LE PROJET

 

TJP CENTRE DRAMATIQUE NATIONAL
STRASBOURG - GRAND EST

Le projet du TJP-Centre Dramatique National Strasbourg - Grand Est cherche à déployer et à rendre tangible la richesse de la création contemporaine, notamment en lien avec les arts de la marionnette. Ses trois grandes missions (Production, Diffusion et Recherche & Développement) définissent de multiples territoires d’expérimentation d’où émergent et se croisent les pratiques artistiques aussi bien professionnelles qu’amateurs. Les arts de la marionnette contemporaine questionnent les écritures d’aujourd’hui et proposent de nouvelles modalités de représentation, déploient une richesse infinie de formes qui, tout en s’appuyant sur des histoires et des techniques souvent ancestrales, s’actualisent, se renouvellent et nous surprennent.

Le projet du TJP - CDN Strasbourg - Grand Est vise à reconsidérer les pratiques artistiques engageant l’objet par jeux d’éclairages mutuels avec celles du corps et du mouvement, des arts visuels et de l’image. Il s’agit d’élaborer des articulations inattendues, de proposer des variations à nos façons de percevoir, à partir de cette triangulaire Corps-Objet-Image.

 

TJP CENTRE DRAMATIQUE NATIONAL
STRASBOURG - GRAND EST

The TJP-Centre Dramatique National Strasbourg - Grand Est's project seeks to unfurl the wealth of contemporary creation and make it tangible, especially in relation to the puppetry arts. Its three great missions (Production, Distribution and Research & Development) define numerous fields of experimentation out of which artistic practices, whether professional or amateur, emerge and intersect. Contemporary puppetry arts call into question today’s writing and put forth new modes of representation. They deploy an infinite wealth of forms which, whilst often drawing from ancestral stories and techniques, refresh and renew themselves, and surprise us.

The TJP - CDN Strasbourg - Grand Est’s project aims to reconsider the artistic practices which engage objects through an interplay with those of the body and movement, of visual arts and of the image. What is at stake here, starting from this Body-Object-Image triangulation, is the elaboration of unexpected articulations, offering variations to our ways of perceiving.

 

LA SCÈNE CORPS-OBJET-IMAGE
POUR TOUTES LES GÉNÉRATIONS

Sur la scène Corps-Objet-Image (COI), tous les sens sont stimulés. Un théâtre s’envisage ici autrement, car les moyens d’expression se croisent et se nourrissent : voix, mouvement, marionnette, jeu d’équilibre et expérience du regard. Nous nous laissons bercer par les cycles et les révolutions de la matière. 

Les artistes COI jouent avec ce qui relie les êtres et les choses. Ils regardent le mouvement du monde. Ils en proposent des points de suspension où l’on retient son souffle pour mieux percevoir. Ils insufflent des fulgurances qui nous révèlent d’autres modes de lecture et d’appréhension de ce qui nous entoure. Ils nous touchent directement par le sensible et le symbolique, parce qu’ils se font l’écho des failles qui se glissent entre nos certitudes. 

À l’orée de mon troisième mandat, je suis enchanté d’ouvrir la saison avec ma nouvelle création At the still point of the turning world, issue de ma rencontre avec la danseuse-chorégraphe Julie Nioche. Au point de quiétude du monde qui tournoie, c’est là que nous cherchons la danse en relation à la marionnette. Les tournées de nos productions s’annoncent foisonnantes : Wax fête sa 300ème représentation sur les routes européennes, Milieu s’exporte à Montréal.

À la petite ou à la grande scène, la saison se déploie avec toujours autant de richesses. Grâce à Gaëlle Bourges, nous éprouvons le vertige de nous revoir à Lascaux parmi les roches, les animaux et leurs ombres, dans le berceau de notre humanité. Nous re-visitons l’histoire des arts et leurs porosités, celle que les artistes du XXème siècle ont écrit à Strasbourg ou non loin : les sculptures de Hans Arp qui invitent au jeu et que les chorégraphes Héla Fattoumi et Éric Lamoureux mettent en mouvement, la marionnette de Sophie Taeuber Arp que se réapproprie Amélie Poirier. Avec Alice Laloy aussi, les résonances Dada, traversent la saison comme un vent de liberté non-conformiste. Plus intime encore est peut-être l’expérience de la matière sonore et vocale, vibration du vivant sur le seuil du langage : De Spiegel explore le monde de la nuit, pendant que la chanteuse Juliette Plihon expérimente le son des babillages. Les voix de Radio Lorraine Coeur D’acier réanimées par Bérangère Vantusso s’affirment comme porteuses d’utopie et de désir, de justice et de liberté.

La scène COI est un théâtre sensible et charnel, d’images et de corps. Sylvia Costa, Guiseppe Chico et Barbara Matijevic, Aurélien Bory ou Miet Warlop fouillent avec malice et poésie les zones les plus complexes de notre conscience humaine. Et les auteurs, comme Roger Caillois, Romain Gary, Maurice Maeterlinck, Cesare Pavese, nous accompagnent dans cette quête.

Le Centre Dramatique National (CDN) Strasbourg - Grand Est est un outil largement partagé, auprès d’un paysage artistique en ébullition. Accompagnés en coproductions et en résidences, les artistes interagissent au sein de nombreux espaces proposés par le CDN. 

Au cœur de la saison, le dispositif d’expérimentation des Quatrièmes Rencontres internationales Corps-Objet-Image rassemble plusieurs générations d’artistes. Cette édition marque une nouvelle étape stimulante en développant la relation art, science et politique à travers un partenariat entre le CDN, le Jardin des Sciences, et le Master d’Expérimentation en Arts Politiques de Sciences Po Paris. 

Parce que le projet du CDN est fondé sur le plaisir de l’échange, envisager la pratique du théâtre autrement, c’est aussi de multiples façons de rencontrer les artistes et de prolonger l’expérience sensible de l’art : interactions entre pratiques amateurs et professionnelles lors de moments privilégiés, pendant les Week-ends, au sein de nombreux Chantiers COI et du très impliqué Club des spectateurs. 

Depuis près de 45 ans, le Centre dramatique national de Strasbourg-Grand Est affirme la double hélice de son ADN : la fabrique de ce théâtre autrement, accessible à tous quelque soit son âge. Une identité qui sonne aujourd’hui comme une évidence et rend unique ce théâtre à Strasbourg, et bien au-delà.

Nous vous attendons avec impatience.
Renaud Herbin